[CIV6 – Guide] S’installer pour régner !

La nouvelle extension de Civilization VI arrive sous peu avec son lot de nouveautés et de dirigeants neufs. Afin d’optimiser vos chances de victoire face à ces nouvelles menaces, voici un guide sur la consolidation de votre empire naissant.

Voilà, vous avez paramétré votre partie, votre dirigeant et votre objectif ont été fixé. Et enfin, votre toute première ville vient d’être implantée.

Tout cela est à votre honneur, mais vous venez à peine de terminer votre premier ouvrier qu’Alexandre le Grand amène, avec beaucoup de subtilités, ses armées près de vos frontières (en toute intention pacifique évidemment). Sans compter les nombreux barbares qui, avec tout autant de subtilité, pillent vos aménagements et volent vos ouvriers. Que faire donc ? C’est ce que nous allons voir ici dans « comment entamer nos premiers tours de jeu sur Civilization VI ? »

Soyez un esprit éclairé !

Sans aucun doute le meilleur des conseils que l’on puisse donner. Observez tout ! En conséquent, la première chose à faire : construire un éclaireur (appelé « scout » dans le jargon). Ceci dit, certaines civilisations peuvent s’en passer, ayant de base un éclaireur.

Ce scout va vous conférer de TRES nombreux avantages, et va considérablement booster votre développement.

Voici une liste non-exhaustive des avantages d’un scout :

– Sa facilité de création en fait une excellente unité peu chère pour une excellente mobilité

– Cette même mobilité va vous permettre de découvrir la carte très aisément (logique quand on s’appelle « Eclaireur »)

– Et cette découverte vous ouvre la voie vers d’innombrables bonus : les villages tribaux (très appréciables), les premiers émissaires gratuits à chaque cité-état, l’emplacement des barbares (important de les éliminer au plus vite) et des autres civilisations, et enfin et surtout, les premières optimisations (scientifique et culturelle).

Bref, pour le peu de production utilisée, cette unité devient excessivement rentable en la faisant balader à gauche, à droite.

Evitez cependant de construire cette unité sur une carte Plateau d’île, elle sera bien vite bloquée par les eaux (et privilégier directement une unité navale qui fera le travail de votre scout).

N’oublions pas non plus que le scout vous permet de dénicher les spots intéressants pour vos futurs villes. D’ailleurs…

Repérez et occupez les zones stratégiques !

Votre scout n’est pas là uniquement pour vous octroyer des bonus divers et variés. Son job est également de vous révéler la carte, et par là, les rivières, les ressources de luxes et les ressources stratégiques. Outre ces critères, le choix de l’emplacement des villes futures se fait de la même manière que la première (à quelques différences près en fonction des civilisations jouées), ainsi, privilégiez les rivières et favorisez les zones de productions (collines et forêts) aux zones de nourriture (prairie).

Ensuite, essayez d’installer au plus vite 3 villes supplémentaires dans la région de votre première ville (entendez par là à environ 5 cases de votre capitale). Vous serez sans aucun doute ralenti dans votre développement dans les premiers tours, le temps de produire vos colons (tirez profit au maximum du bonus gouvernemental +15% de formation des colons) ou économisez votre or pour les acheter.

Cependant cet investissement ne sera en aucunement vain. Plus vite vous aurez vos villes et plus vite celles-ci produiront des unités, de la science, de la culture… Bref, l’effet boule de neige sera amorcé.

Toujours conserver ces 10% de rendements bonus

Evitez malgré tout d’installer une cinquième ville avant de pouvoir en assumer sa stabilité et sa productivité. En effet, chaque ressource de luxe ne fournit qu’une activité pour un maximum de 4 villes (et cela même si vous possédez plusieurs copies de la dite ressource). Cela incombe également d’obtenir un MAXIMUM de ressources de luxe différentes (si l’une entre elle est en votre possession en plusieurs exemplaires, un échange commercial avec une autre civilisation est des plus profitables, autant économiquement que diplomatiquement). Auquel cas, la production de vos villes en sera drastiquement affectée (plus vos citoyens sont heureux, plus ceux-ci sont productifs, voyez l’image ci-dessus).

Consolidez votre empire naissant !

Voilà, vous venez d’implanter vos premières villes (4). Il faut maintenant les relier aussi vite que possible à l’aide de vos Négociants. Quel intérêt ? Entre autre, relier vos villes à l’aide de routes consolide votre défense contre un éventuel agresseur (et dieu sait s’ils sont légions), en effet, les routes accélèrent le mouvement de vos troupes.

Ensuite, vos Négociants pourront créer des comptoirs commerciaux sur les villes de destination. Cela permettra, d’une, de bénéficier d’un montant d’or accru sur le rendement des Négociants, mais en plus, cela les expédiera plus loin dans votre empire (et donc de créer d’autres comptoirs avec à nouveau de l’or en plus etc etc). Bref, vous enverrez vos Négociants de plus en plus loin, tout en étant de plus en plus rentable.

Notons aussi que les nouvelles villes ont un besoin absolu des Négociants pour assurer le départ de leur développement; les routes intérieurs fournissant la nourriture et la production nécessaire à celui-ci. Par la suite, ces villes deviendront autonomes en ressources de base (nourriture et production) et n’auront plus besoin de ces Négociants qui pourront être dédiés à d’autres nouvelles villes et/ou conquêtes.

Reliez vos villes avec des routes !

Sachez que le négociant est, de très loin, l’unité la plus productive du jeu. Celle-ci générant un montant de ressources par tour phénoménal (avec des montants allant sans aucun problème à +10 or en fin de partie). Donc, dès que vous débloquez un emplacement de Négociant, achetez en directement un (ou produisez en un aussi vite que possible). Il serait dommage de ne pas pouvoir bénéficier de sa rentabilité extraordinaire.

Défendez vos frontières !

Dernier point à souligner si vous ne voulez pas être submergé par le premier ennemi belliqueux à votre porte. Outre les colons, le scout et les négociants, il est également très important de former une armée prête à défendre vos terres. Que cela soit contre les civilisations adverses, mais aussi contre les camps barbares. D’ailleurs, l’une de vos priorités absolues en tout début de partie, sera d’éliminer ces barbares aux alentours de votre capital, sinon, gare aux attaques incessantes.

Dès les premiers tours de jeu, formez massivement des unités militaires (quitte à retarder la construction des bâtiments). Un bâtiment construit ne vaut rien si votre empire est conquis ! Concentrez vous exclusivement sur l’armée, car celle-ci est source du pouvoir dans Civilization VI, et vous donnera une possibilité de défense contre tout ennemi potentiel.

Mais en plus de cela, elle va également vous permettre de mettre la pression sur les autres civilisations. Et oui, celles-ci sont sensibles à la taille et la qualité de votre force militaire (et seront donc bien plus hésitantes à vous attaquer). Mieux, elles seront disposées à accepter de manière bien plus encline vos revendications ou vos propositions commerciales.

Et finalement, l’armée est évidemment la clé de voute d’une victoire militaire si vous souhaitez devenir l’agresseur de la partie (et avec comme conséquence, la majeure partie des civilisations sur votre dos).

Soyez prêts !

Voilà qui clôture ce guide sur les premiers tours de Civilization VI. Longue vie au roi !

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.