[Preview] Remothered : Broken Porcelain

Alors que le jeu est disponible depuis le 13 octobre sur Steam, Xbox One, PS4 et Nintendo Switch, j’ai eu la possibilité d’essayer la version preview de ce titre horrifique !


Remothered : Broken Porcelain fait suite à Remothered : Tormented Fathers et s’impose comme deuxième épisode d’une trilogie.

Avant de débuter la preview, j’ai pu lire un résumé de l’histoire de l’opus précédent, ce qui m’a permis de mieux comprendre l’univers dans lequel j’allais me lancer, ne m’étant pas essayé au premier épisode, cette option est plutôt bienvenue.

L’histoire nous fait débuter dans la peau de la jeune Jennifer qui fait partie du personnel de l’auberge Ashmann, charmant chalet italien situé aux alentours du Vésuve, planté au milieu d’un décor hivernal qui renforce cette sensation d’oppression omniprésente. Cadre idyllique si ce n’est la vieille et étrange Andrea, la gouvernante, en proie a quelques crises de folie.

Dans cette version d’essai, il faudra diriger Jennifer à travers les couloirs de l’auberge afin de s’évader de ce premier niveau infernal. Pour parvenir à nos fins, il faudra faire preuve de prudence et de discrétion. En effet, Andrea sera à l’affut du moindre bruit et se mettra à votre recherche au moindre de bruit de votre part. Énigmes et objets clefs à trouver sont de la partie pour nous permettre de nous évader.

Pour nous aider dans notre évasion, il sera possible de se cacher dans des coffres, armoires ou derrière des portes histoire d’échapper à la traque diabolique de la gouvernante. Le jeu permet également de fouiller des meubles pour récolter des objets et ensuite les assembler de façon à créer des pièges ou des armes.

Ces objets serviront à repousser les assauts de vos traqueurs jusqu’à ce que vous les mettiez KO pour un court instant. Néanmoins il ne m’a jamais été utile de créer un piège durant cette preview.

Personne à l’horizon !

Coté gameplay, on ressent l’envie des développeurs de créer une atmosphère « pesante » au titre. Si le rendu graphique, notamment des visages, est vraiment réussi, et aide beaucoup à s’immerger dans ce jeu d’horreur, on peu néanmoins regretter une certaine lourdeur dans les déplacements du personnage.

Si vous jouez sur PC, mieux vaut tout de suite brancher votre manette Xbox pour vous épargner la peine d’une combo clavier/souris fadasse et lourd. En effet, même à la manette, les déplacements sont lents et manquent de précision, notamment lorsqu’on veut sélectionner un objet qui n’apparaitra pas en surbrillance avant qu’on ne trouve le bon angle de caméra.

A cela s’ajoute une sorte d’impossibilité à parer les dégâts lors d’affrontements avec vos traqueurs dans cette preview. Il sera possible d’effectuer certains QTE pour mettre à mal votre adversaire mais encore une fois, éviter les coups et échapper à son poursuivant s’avère parfois compliqué tellement les déplacements sont pénibles.  

Après m’avoir tabassé correctement et s’être pris un coup de tournevis dans l’œil, quoi de mieux qu’un peu de tricot ? Sacrée Andréa !

Même si le gameplay « lourd » peut engendrer une certaine frustration, le jeu se dote d’une bande sonore excellente et surtout impactant sur votre façon de jouer. Il faudra tendre l’oreille afin d’écouter les déplacements de vos ennemis tout en veillant vous-même à ne pas marcher trop vite pour éviter de faire craquer une planche…

Certains sons sont évidemment prévus pour vous glacer le sang, comme le croassement des corbeaux en cage qui signale qu’Andrea bouge ou encore le sifflement de Porcelain qui n’annonce rien de bon.

Conclusion

Cette preview est remplie de bonnes choses et promet un titre horrifique des plus réjouissant. Une ambiance glaçante, une bande-son discrète et efficace ainsi qu’une histoire sombre et glauque font bon ménage dans cette version d’essai.  Seule ombre au tableau pour le moment, le gameplay « pataud » et frustrant en certaines occasions, notamment lors des affrontements.

En tout cas, ce qui est certain, c’est que que l’histoire progressivement dévoilée au cours de cette preview donne envie d’être vécue et résolue. De plus, les éditeurs ont annoncé qu’il sera possible également d’incarner d’autres personnages et également de faire appel à certains pouvoirs… 

Bref, j’ai apprécié cette preview, même si j’ai eu, je l’avoue, les chocottes à quelques reprises !       

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.