La Belgique en force pour le championnat mondial d’Escape Room

Dirk Delahaye, Tobias Van Bladel, Nick De Frangh et Joeri Jacobs représenteront la Belgique les 12 & 13 avril prochains lors du Red Bull Escape Room World Championship !


Partout au monde, les « escape rooms » ou jeux d’évasion ont la cote. Le principe d’une escape room ? Très simple : c’est se faire enfermer dans une pièce truffée d’énigmes qu’il faut résoudre avec ses coéquipiers dans une durée limitée.

L’équipe ‘Keep Escaping’ devra se mettre au travail dans l’escape room unique ‘Omni’s Escape’, conçue par le génie Dr. Scott Nicholson. Le quatuor pourra donc s’attendre à l’ultime escape room en réalité mixte.

« Il y a toujours beaucoup de suspense, » confie le capitaine de l’équipe Nick De Frangh« On joue très souvent aux jeux d’évasion, on a donc de l’expérience. Nous sommes curieux de découvrir ce qui nous attend à Londres, car la finale lors des précédents championnats du Red Bull Escape Room était à chaque fois un incroyable défi. On a hâte de partir ! »

L’ultime mission : ‘Omni’s Escape’ du Dr. Scott Nicholson

Plus de 9.000 personnes dans le monde entier ont participé aux 66 manches éliminatoires dans 23 pays. Les 12 et 13 avril, 24 équipes devront relever un sacré défi : l’escape room « Omni’s Escape », jamais vue auparavant, conçue par le génie Dr. Scott Nicholson (professeur à l’Université d’Ontario au Canada) l’expert par excellence en développement de jeux d’évasion interactifs.

Dr. Scott Nicholson - Red Bull Escape Room World Championship 2017

Le jeu s’appelle « Omni’s Escape », une Escape Room qui s’inspire du hacking et qui est conçue pour tester 6 aptitudes pour la résolution de problèmes auprès des participants : la créativité, la logique, la pensée visuelle, la musicalité, la mémoire et la stratégie.

« Dans le jeu, les participants sont soi-disant recrutés par une société appelée ‘White Hat’, une communauté de hackers éthiques. ‘White Hat’ dispose d’un agent artificiellement intelligent connu sous le nom d’Omni. Mais bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu, » explique le Dr Nicholson.

Les équipes de quatre joueurs devront travailler en étroite collaboration pendant le jeu et garder un œil sur le temps, car la rapidité est essentielle !

    « Il y a deux manches : d’une part trois défis de 10 minutes chacun pendant les demi-finales. Les deux équipes ayant le meilleur temps se qualifient pour la finale. Cette finale ressemblera plus à une Escape Room traditionnelle. Il est donc important que les équipes communiquent bien et utilisent au maximum leurs aptitudes individuelles ! » explique le Dr. Nicholson.

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.