[TEST] Conan Unconquered

Le roi des barbares est de retour avec sa grosse épée et ses gros muscles. Développé par Petroglyph et édité par Funcom (détenteur de la licence) que vaut ce nouveau tour en Cimmérie ?


Conan Unconquered est un RTS développé par les anciens de Command & Conquer. Avec un tel bagage on pouvait donc s’attendre à un RTS puissant et bien foutu. C’est presque ça…

L’histoire :

Le scénario est un prétexte pour vous plonger dans la baston. L’empire est attaqué et Conan doit le défendre. Un scénario prenant… On pourrait s’attendre à une exploitation de la licence un peu plus construite mais cela s’arrête là, même si on retrouve bien quelques monstres de l’univers comme des scorpions géants, sorcières etc. Le jeu propose un background un peu décevant avec au final une « campagne » tutoriel dotée de 5 niveaux et un mode libre. C’est court.

Gameplay :

En bref, vous devez défendre votre base principale contre des vagues d’ennemis de plus en plus forts. Souvent, vous commencerez avec peu de ressources et quelques bâtiments. Il faudra donc « micro manage » à la perfection vos unités pour gérer au mieux votre défense.

Heureusement, l’intérêt du scénario n’est qu’insignifiant face au gameplay et au challenge proposé par le jeu. Rapidement, on constate que Conan Unconquered se place un peu comme le Dark Souls des RTS : il est difficile, il faudra gérer des ressources (très rares) entre la création d’unités, la construction de bâtiments et le développement de votre technologie.

Ce savant mélange est l’essence même du jeu !

Le FEU ! C’est souvent la clef de la victoire

Une partie se déroule comme suit : vous commencez sans rien ou presque, une première vague est annoncée pour déferler dans quelques instants, vous décidez de créer des unités ou bâtir des défenses, la vague approche, le combat a lieu et si vous survivez, on recommence ce schéma jusqu’à la fin de la partie.

Deux alliés fidèles vous aideront à défendre votre camp : la pause active et l’exploration. La première vous permet de programmer des actions alors que le jeu est pause tandis que l’exploration permettra à votre héros (Conan ou Valéria) d’amasser des ressources et d’engranger de l’expérience pour être encore plus fort.

Vaincre un camp d’ennemis neutres rapporte quelques surprises

Bonne surprise, le jeu est jouable entièrement en coop à deux. Les joueurs se partagent les mêmes ressources, le même camp mais peuvent créer des unités et des bâtiments indépendamment. Honnêtement, c’est le genre de jeu où on peut passer quelques heures en coop sans s’en rendre compte. Ça promet de longues soirées d’été. 

Quelques ombres au tableau noircissent toutefois le gameplay. La première, plutôt embarrassante est le feu. Vous avez la possibilité d’éteindre des incendies provoqués par vos ennemis, mais là aussi, il faudra micro manage avec précision vos troupes pour que tout l’incendie soit éteint. Ensuite, et étrangement, vos ennemis ignoreront tout simplement vos troupes pour se concentrer exclusivement sur la destruction de vos bâtiments défensifs.  Lors d’une partie, je suis parvenu a tuer 1065 ennemis sans perdre un soldat…

Enfin, les déplacements sont extrêmement lents ! Et si par malheur votre héros est empoisonné il lui faudra des plombes pour parcourir quelques mètres.

Ambiance et graphismes :

Soyons francs, Conan Unconquered a quelques années de retard graphiquement. Cela est-il gênant ? Non, pas vraiment. On aurait aimé un peu plus de fraicheur mais l’ambiance exotique, avec un désert hostile et des tempêtes de sables harassantes est plutôt bien retranscrite. L’ambiance sonore ne casse pas trois pattes à un canard mais elle fait le boulot.

La tempête de sable balayera vos troupes mais vous laissera quelques trésors

Le prix : 

Conan Unconquered est vendu au tarif de 29,99€ sur Steam ou 39,99€ pour l’édition supérieure (qui propose un héros, une bande son et un ebook ). Si vous recherchez un jeu avec une campagne solide, il vaut mieux passer votre chemin et accepter le jeu pour ce qu’il est : un RTS difficile et divertissant.

Conclusion :

Conan Unconquered est un RTS plaisant mais qui ne s’adresse pas à tout le monde. Loin d’un Age of Empires 2 ou d’un Starcraft 2, le jeu propose un gameplay propre à lui, parfois proche d’un « tower defense », et propose un sérieux challenge qu’il est sans doute préférable d‘aborder en coop.

Même si la lenteur du jeu peut parfois frustrer, Conan Unconquered tire pleinement profit de tout son potentiel en coop en partie perso. Pour les amis en recherche de challenge cet été, il est à recommander !

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.