Death Stranding : entre simulateur de marche et babysitting

Ideo Kojima, le savant fou du jeu vidéo, a fait une apparition remarquée lors de la Gamescom Opening Night Live. Et pour cause, il venait dévoiler quelques infos sur Death Stranding, l’exclu Sony.


Prévu pour le 8 novembre les premières vidéos de Death Stranding ont déjà partagé les joueurs sur les réseaux sociaux. Qu’en sera t-il après ce que l’on a vu ce soir ?

Voici ce que l’on a compris du jeu au scénario légèrement tiré par les cheveux.

Vous incarnerez Sam, une sorte de livreur du futur, chargé de livrer divers colis afin de faire en sorte que les gens restent « connectés » entre eux dans une Amérique futuriste et en proie à quelques conflits.

Évidemment, vu que Kojima est aux commandes du titre, l’histoire va vite se complexifier. En effet, l’intrigue principale vous demandera de prendre soin et de livrer un bébé « enveloppe » qui sera destiné à accueillir l’esprit d’un enfant né dans l’autre monde (le monde des morts ?).

Si les gémissements de bébé ne vous font pas peur, sachez qu’il faudra s’occuper du mioche (conservé dans un sac) en secouant plus ou moins fort votre manette histoire de l’apaiser ou de l’exciter. Le bébé ne servira pas d’arme mais sera une « clef » dans l’intrigue.

Pour le fun, Kojima a même décidé d’intégrer un système d’urine dans le jeu. Comme vous le verrez dans la vidéo, votre personnage devra vider sa vessie… avant de faire apparaître un champignon à l’endroit même de votre petit pipi (c’est du Kojima, c’est de l’art !).

Qu’à cela ne tienne, notre ami livreur sera également équipé d’un sac d’une taille de 2m² capable de fournir une échelle permettant d’atteindre quelques sommets ordinairement inaccessibles.

Voilà, c’est tout pour le moment. Ideo Kojima a précisé que plus de gameplay sera dévoilé durant le Tokyo Game Show 2019 qui se tiendra du 12 au 15 septembre.

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.