[TEST] Captain Sabertooth and the magic diamond

Ohé ! Hissez ho matelots ! Vous connaissez surement cette célèbre saga Captain Sabertooth ? Non ?! Je ne vous en voudrai pas. Il faut dire que le Captain Sabertooth est surtout célèbre en Norvège où la licence a été adaptée au cinéma, à la télévision, au théâtre, en livre et maintenant en jeu ! Mais que vaut cette nouvelle itération ?


Captain Sabertooth and the magic diamond est un jeu de plateforme style métroidvania où il faudra avancer sur un plan en 2D pour accomplir vos objectifs. Destiné aux enfants (+/-10 ans) le jeu est disponible sur Nintendo Switch et PC (Steam) pour la somme de 35€. 

Histoire

Le jeu vous place dans la peau d’un ou d’une enfant accusé(e) (vous pourrez choisir votre avatar) par le fameux Captain Sabertooth de lui avoir subtilisé son diamant. Pour vous acquitter de cette accusation, qu’à cela ne tienne, vous enfiler votre costume de pirate et vous décider d’aider et de prouver au capitaine que ce n’est pas vous le coupable. Bref, une trame simpliste mais qui a le don de constituer un background efficace pour les plus petits qui se lanceront dans l’aventure. 

Gameplay 

Comme tout bon jeu de plateforme, Captain Sabertooth offre un panel bien connu d’épreuves. Il vous faudra progresser de niveau en niveau tout en combattant des ennemis de plus en plus forts et en interagissant avec des éléments du décor. 

Le titre offre des mécaniques variées. Pour continuer votre progression à travers les niveaux, il faudra débloquer certains objets comme des bottes, une fronde, des munitions explosives, un moyen de respirer sous l’eau etc. Par comparaison, le jeu s’organise un peu comme un puzzle ou une escape room où il faudra trouver l’objet adéquat pour continuer son aventure. 

Ne croyez toutefois pas que le soft offre une progression linéaire. Vous serez amené à voyager de monde en monde afin de récupérer les items nécessaires à l’accomplissement de votre quête. Par exemple, au milieu de la 2eme île, il faudra retourner, grâce à un système de déplacement rapide, sur la 1ère île pour acquérir la clef qui vous permettra d’ouvrir la porte qui mène vers la suite de la mission. 

En parlant d’objets, il y a tout un tas d’items à récupérer : pièces, joyaux, objets de collections, vie etc. Notons que les pièces servent, à l’instar d’un Mario, à réapparaître après votre mort. Jeux pour enfant oblige, les checkpoints sont nombreux et bien situés, de façon à ne pas trop frustrer les plus jeunes.   

Pour ce qui est de la difficulté, celle-ci monte crescendo. Si les premières heures vont vous paraître simples, la 3eme et la 4eme pourront vous poser quelques problèmes, et surtout problème aux enfants : certains chemins sont compliqués à atteindre ou encore quelques ennemis se montreront plutôt coriaces. Pas de quoi hurler de rage, mais quand même juste de quoi mettre vos nerfs à vif 🙂

Enfin, le jeu propose des séances de mini jeux (ici clairement destinées aux enfants) où il faudra s’essayer au tir au canon sur des cibles mouvantes. Ca ne fait pas avancer l’histoire, mais c’est très amusant ! Bonne idée !

Graphisme et ambiance

Loin d’être un exemple de magnificence, le jeu n’en reste pas moins charmant. Si certaines textures rappellent un jeu mobile, globalement le rendu n’est pas déplaisant et on ressent bien ce coté « aventure pirate » qui pourrait plaire aux enfants. Même si on se déplace en 2D, le rendu 3D des différents objets et élément du décor sont bien fichus et on ce petit « je ne sais quoi » d’enfantin.

Les quelques cinématiques sont jolies et sauront sans doute plaire aux plus petits. On est en effet proche du rendu d’un film d’animation. Ajoutons-à cela une bande-son agréable qui parfait cette ambiance « pirate » de votre aventure. J’aime d’ailleurs beaucoup le thème musical principal du jeu, plutôt entraînant.

Le sanglier et l’autruche… de redoutables adversaires !

Petit bémol ; lors de mon test sur la version PC, je n’ai pas pu régler les voix des personnages en français. Même s’il existe des sous-titres français, les enfants risquent de passer à coter de certaines informations. De plus, certains sous-titres ne sont pas traduits et s’affichent en anglais. Ce n’est pas grand chose, mais il me semblait nécessaire de le signaler. 

Conclusion

Loin d’être le blockbuster incontournable de cette fin d’année Captain Sabertooth abd magic diamond saura néanmoins passionner les plus jeunes joueurs. Doté d’une ambiance entrainante, le jeu propose un challenge adapté (bien que parfois un peu trop corsé) pour les enfants et un contenu no négligeable. Nous ne sommes pas en présence d’un jeu à licence uniquement destiné à pomper de l’argent aux parents. Loin de là. Si vous ne savez pas encore ce que le grand Saint Nicolas ou le Père Noël doivent apporter en cette fin d’année, Captain Sabertooth and the magic diamond peut être un choix intéressant !

 

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.